Retrouvez-nous sur Facebook

mercredi 23 avril 2014

"Une Génération Sans Sida, c'est possible !", dit le Parrain du Gala Turiho

Mucowintore Boris Evrard

Animé par des valeurs d’amour et de solidarité, il travaille au cœur des priorités du maintien et de l’épanouissement d’une Génération Sans Sida. Connu pour son franc parler et de son immense intelligence tant dans la forme que dans le fond de sa pensée, il est né pour faire scintiller le berceau de l’humanité. Lui, c’est le célèbre Mucowintore Boris Evrard qui a une vision universelle de l’humain. On l’a récemment rencontré pour un brin de causette. Au cours de cet entretien, Boris nous parle d’un événement à la fois humanitaire et culturel, qu’il parraine avec Mme Gapiya. C’est parti !

LBB : Mr. Boris, qu'est ce qui fait votre actualité ?

Boris : Sur le plan personnel, je vais très bien. Merci. Sur le plan social, mon engagement dans la lutte contre le VIH-Sida se poursuit et cette année le comité du Gala Turiho m'a fait l'honneur de me confier le rôle de Parrain de cette cause qui est aussi la mienne.

LBB : Justement, pouvez-vous nous parler du ` « Gala Turiho » en quelques mots ?

Boris : Gala Turiho, c'est un événement fantastique qui met en valeur la culture africaine, l'engagement de la diaspora et la collecte des fonds. Une soirée tendance qui réunira pour la seconde fois des gens de tous les horizons venus exprimer leur soutien au rêve de voir une génération sans Sida au Burundi, en Afrique et dans le monde. La soirée aura lieu le samedi 24 mai dès 18 h00 avec une invitée spéciale, Madame Jeanne Gapiya, Présidente et co-fondatrice de l'ANSS.

LBB : Quels en sont les objectifs clés ?

Boris : Vous savez, il y a plusieurs façons d'aborder un défi, un problème ou une pandémie. On peut se plaindre, pleurer, accuser les autres, ou encore, on peut proposer des solutions et agir. Face à la pandémie du VIH SIDA, nous avons opté pour l'action. 
- En général, l'objectif est de mobiliser la diaspora africaine et les amis de l'Afrique au Canada et ailleurs afin de plaidoyer en faveur d'une Génération Sans Sida.
- En particulier cette année, l'objectif est de mobiliser les fonds pour contribuer à la construction d'une maternité qui sera érigé dans le Centre Turiho (à Bujumbura) afin de compléter le programme qui permet aux femmes séropositives d'avoir des bébés en parfaite santé.

LBB : Et vous Mr le parrain, quel est votre rôle au juste ?

Boris : Mon rôle est de parrainer. (Rires). Sérieusement, c'est un rôle de porte parole pour cette cause qui me touche au plus haut point. Pour vos lecteurs qui ne le savent pas, je suis séropositif depuis ma naissance. Je n'ai pas eu la chance de ces enfants qui pourront naitre sans le VIH grâce au suivi médical actuel. Donc, je fais tout ce qui est en mon pouvoir et dans mes capacités pour permettre aux autres de venir au monde en bonne santé et c'est possible.  

LBB : A propos du Gala, que proposerez-vous au public ?

Boris : Il est prévu une programmation riche, variée et professionnelle : les top 3 talents show de Miss Afrique Montréal, la musique avec la Star internationale DJ Nicolas, les fameux tambours du Burundi,  le Hip Hop avec le meilleur groupe de danse de Montréal, la danse Rwandaise avec le groupe Umurage, la danse Burundaise, du slam, de l'humour, photo shooting ... Tout cela dans une ambiance de fête, dans une salle WOW ! L'émotion sera aussi au rendez vous.

LBB : Ca se passe où déjà ? C'est combien l'entrée ?

Boris : Au centre Ville de Montréal, dans la Salle Marie Gérin Lajoie, au sein de l'Université UQAM. C'est facile d'y arriver par métro car c'est à deux pas du métro Berri Uqam. Pour ceux qui viennent en auto, c'est au 405 rue Sainte Catherine Est. Le droit d'entrée est fixé à 20$ en prévente et 25 $ à la porte.

LBB : Il n'y aurait pas un autre moyen de contribution pour ceux qui seront absents ce soir là ?

Boris : Nous avons pensé à tout le monde.  Pour ceux qui sont loin de Montréal, ils peuvent contribuer via notre partenaire la Fondation Québécoise du Sida en écrivant au courriel donsorphelins@fqsida.org ou en téléphonant au (514)8424004. Tous les donateurs des USA et du Canada recevront un reçu d'impôt. Pour la diaspora des autres pays, je compte sur eux pour organiser quelque chose pour soutenir la cause et récolter des fonds aussi.

LBB : Pour tous ceux qui voudraient vous contacter ou en savoir plus sur le Gala Turiho, comment s'y prendre ?

Boris : C'est très simple, pour obtenir des informations ou échanger avec le comité d'organisation, il y a la page facebook officiel de Madame Jeanne Gapiya; la page facebook de l'événement Gala Turiho, il y a aussi le site www.generationsanssida.com, le contact d' Emmanuel B.(le coordonateur du Gala)emmanuel.bulamatari@gmail.com et mon courriel boris-evrard@hotmail.com

LBB : Nous arrivons à la fin de notre entretien, quel est votre message à nos lecteurs ?

Boris : Je tiens, d'abord, à vous remercier pour l'excellent travail que vous faites et l'opportunité que vous m'offrez aujourd’hui de pouvoir communiquer avec vos lecteurs.

Ensuite, j'ai un message particulièrement à la diaspora africaine et aux amis de l'Afrique. Je suis conscient que chacun peut vivre ses propres défis et que parfois ce n’est pas facile. Mais je suis convaincu d'une chose, si nous travaillons tous la main dans la main nous allons gagner la guerre contre le VIH. Une Génération Sans Sida, c'est possible !

Enfin, j'invite tous les fans de la culture africaine vivant au Canada ou ceux qui veulent la découvrir, de venir au Gala Turiho le samedi 24 mai 2014 à partir de 18h00 à la Salle Marie Gérin Lajoie, à 2 pas du métro Berri UQAM.

LBB : On vous remercie pour l’entretien.

Boris : C’est moi qui vous remercie.

Affiche officielle de l'événement

Ticket


Propos recueillis par Leis-Bruel Bryga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire