Retrouvez-nous sur Facebook

samedi 19 décembre 2015

« Il y a un champion dans chacun d’entre nous. » dixit Olivier Hakizimana

Dernièrement YBSP vous a présenté Mr Olivier Hakizimana qui nous a fait l’honneur d’être le parrain officiel de cette 3ème édition de « Un Noël pour les Enfants ». Notre rédaction vous a préparé pour une interview exclusive avec cet homme qui réunit en un seul un orateur, un coach, un écrivain et un prédicateur de l’évangile.

YBSP : Bonjour Mr Olivier !

Olivier : Bonjour !

YBSP : Notre première question se résume à « Qui est Olivier Hakizimana » ? Autrement dit comment vous définiriez-vous ?

Olivier : A vrai dire, c’est une question que je me pose aussi. Il est difficile de se définir parce que l’homme est défini par différents paramètres comme l’entourage, ce en quoi il croit et plusieurs autres. Mais je peux vous dire qui je suis à partir ce que j’aime. J’aime beaucoup prier et j’aime motiver les gens. Je suis un motivateur, un coach. J’aime montrer aux gens que chacun a un potentiel, qu’ils voient qu’il y a un champion dans chacun d’entre nous. Mais à côté, j’aime les gens, j’aime la vie, j’aime faire rire et j’aime les montres (rires).

YBSP : En tant que motivateur et coach, qu’est-ce qui vous motive ?

Olivier : Ma seule grande motivation c’est l’Amour de Dieu. Dieu m’aime, Il m’aime beaucoup d’un Amour infini et inconditionnel.  Je le sais, je le sens et je le vois. Dans la vie, chaque homme a deux besoins fondamentaux : Aimer et  être aimé. Et on ne peut donner que ce que l’on reçoit aussi. Moi j’aime Dieu et je sais qu’il m’aime en retour et j’œuvre pour que les autres puissent sentir cet amour aussi.

YBSP : A propos du livre que vous avez publié, pourquoi avoir choisi ce titre : « Et si tu n’étais pas ce tu penses être » ?

Olivier : C’est un titre que j’ai choisi après beaucoup de réflexion et d’hésitation. Mais la vrai raison de ce choix, c’est pour que chacun puisse se poser la question. Un certain philosophe a dit que les moments les plus importants dans la vie sont quand l’on naît et quand l’on réalise pourquoi. Aujourd’hui, la grande crise qui est dans la société n’est ni social ni économique mais c’est seulement une crise d’identité.

YBSP : Quel est le rapport entre le titre et le contenu du livre ?

Olivier : L’histoire est une fiction qui met en scène un jeune qui est allé faire des études à l’étranger. Mais arrivé là-bas, il a eu des problèmes et a découvert que tout c’à quoi il aspirait n’était qu’une illusion donné par l’entourage. Cette histoire nous donne une leçon très importante : « Les problèmes présentent une personne à elle-même. »

YBSP : YBSP a fait appel à vous pour l’épauler dans la mission d’assister les enfants démunis, quel est votre vision dans ce domaine ?

Olivier : Quand je vois un enfant dans la rue, je me culpabilise beaucoup. Mais c’est aussi difficile de savoir comment l’aider. Si je lui donne un petit billet et qu’il court le remettre à sa mère assise à côté, est-ce qu’il en profitera ? Où est-ce que je lui aurais donné un message du genre « C’est ici qu’il y a de l’argent » ? Mais malgré tous les difficultés qu’il peut y avoir je crois que nous aiderons vraiment ces enfants si nous investissons dans leur éducation.

YBSP : Un dernier mot ?

Olivier : Félicitation à YBSP et que Dieu vous aide dans ce vous faites. J’ai hâte de venir à la fête de Noël pour les Enfants juste pour vous rencontrer tous.

Propos recueillis par Akbar SELEMANI

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire